Stores bateau, à y perdre son latin !

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Pour nommer le store bateau, les anglais utilisent le mot « roman blind », les américains disent « roman shade ».

Sémantique à géométrie variable ! En les nommant « roman blind » ou « roman shade », les anglophones remontent à la Rome antique. Avec « store bateau », les francophones font directement allusion au mode de fonctionnement du store qui se relève et s’abaisse à la façon d’une voile de bateau.

Les anglophones s’inspirent donc des origines et les francophones de la fonctionnalité pour nommer ces stores textiles à remontage vertical.

Des stores romains à l’échelle du Colisée

Une description historique d’un spectacle au Coliseum de Rome nous permet d’imaginer les infrastructures mises en œuvre pour assurer aux spectateurs le plus grand confort possible.

Des spectacles grandioses étaient donnés dans cet immense amphithéâtre.  Que ce soit pour assister aux courses de chars ou aux combats de gladiateurs, il faut imaginer les 70000 spectateurs ayant pris place sur les gradins étagés écrasés de soleil.

Pour leur confort, Rome fit appel à sa marine basée à Misène, près de Naples. Les marins romains conçurent de très grands auvents qui se dépliaient horizontalement au-dessus des gradins pour faire de l’ombre, à la façon d’un velum. Les américains s’inspirèrent de ce concept pour nommer leurs stores « roman shade » (traduction littérale  en français « ombrage romain »).

Quant aux dignitaires romains, placés au plus près de l’arène, ils étaient ombragés par leurs propres « roman shades », plus en rapport avec les proportions de nos stores actuels.

Si nous continuons notre remontée dans le temps pour connaître les origines du store bateau, nous nous retrouvons sur le pont d’un navire grec.

Reconstitution d’une trière athénienne par  J. MORRISON et J. COATES L’inspiration pour les stores contemporains.

Reconstitution d’une trière athénienne par J. MORRISON et J. COATES L’inspiration pour les stores contemporains.

Les bateaux de guerre, les trières ou les navires de commerce étaient équipés de voiles. En cas de combat, il fallait hisser les voiles très rapidement, car c’est à la rame que devaient alors se faire les manœuvres. Pour hisser ou affaler les voiles, la méthode était déjà la même que celle utilisée plus tard par les flottes romaines, puis en remontant vers nous, par la majorité des marines. Voir cet  article  dont nous avons tiré l’image

https://sites.google.com/site/navigationdanslantiquite/les-navires-dans-l-antiquite/les-voiles-ancres-et-equipages

Les stores bateau ont hérité de cette technique antique et cela a même influencé certaines marques européennes diffusant des stores, à l’image de Silentium Design en France ou Storea en Suisse.

Stores bateau de Silentium Design - France

Stores bateau de Silentium Design - France

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »